Imaginer collectivement L’avenir

de l’économie sociale

imaginer

Lettre ouverte

Pour l’économie sociale comme vecteur de changement

L’économie sociale, moteur de changement. En collaboration avec des partenaires stratégiques, les travaux du Sommet visent à établir une vision commune et des objectifs partagés. Ces efforts convergent vers des propositions concrètes pour renforcer le mouvement de l’économie sociale et améliorer la qualité de vie au Québec.

signer la lettre

 0

signataires

Les thématiques

Pour une économie plus démocratique

En collaboration avec des partenaires stratégiques et des acteurs de l'économie sociale, les travaux menant au Sommet ont pour but de construire une vision collective et des objectifs communs sur différentes thématiques. Ces travaux aboutiront à des propositions concrètes et à un plan d'action visant à établir des alliances, à annoncer des engagements et à lancer de nouvelles initiatives favorisant le mouvement de l’économie sociale et, ultimement, tout le Québec.

participer au dialogue
perspectives plurielles
TRANSITION SOCIOÉCOLOGIQUE
Les thématiques

Les groupes de travail au cœur d’une démarche de transformation de l’économie

participer au dialogue
Alimentation

Partout au Québec des initiatives se développent pour répondre à l’insécurité alimentaire et bâtir l’autonomie alimentaire.

Que ce soit par des circuits courts, des pratiques environnementales plus durables, une réorganisation de la logistique ou du modèle de possession et d’exploitation de la terre, l’objectif est de produire et de consommer de façon plus durable. Comment peut-on réfléchir à l’autonomie alimentaire dans une logique de développement territorial ? Comment répondre aux besoins des collectivités tout en tenant compte des réalités économiques et environnementales ? Des solutions existent notamment avec des pôles logistiques alimentaires, des systèmes alimentaires territoriaux ou encore un programme d’alimentation scolaire.

Personnes aînées

Le Québec fait face à une population vieillissante. L’économie sociale a un rôle clé à jouer, maintenant et dans l’avenir, avec des solutions axées sur l’accessibilité, la qualité et la pérennité.

Comment assurer une qualité de vie décente aux personnes aînées en misant sur la prise en charge des besoins par la communauté ? Comment développer, dans toutes les régions, une offre de services adéquate, accessible et abordable, comme les transports et les soins à domicile, pour permettre aux personnes aînées de demeurer dans leur milieu de vie plus longtemps ? Comment protéger et accroître les logements non-lucratifs pour les personnes aînées ?

Environnement

Les administrations publiques et les gouvernements paient des montants colossaux pour gérer les déchets des citoyen·nes et des entreprises.

Les collectes, les centres de tri et les sites d’enfouissement entraînent des dépenses majeures. Partout au Québec, tout un réseau d’entreprises d’économie sociale en gestion de matières résiduelles propose de nouvelles façons de réduire la quantité de déchets en misant sur la réduction à la source, le réemploi et le recyclage. Comment assurer des modèles d’affaires innovants et rentables socialement ainsi que viables sur les plans économique et environnemental ? Comment intégrer l’économie sociale dans les processus décisionnels et dans le développement de politiques publiques (RÉP, subventions à l’innovation, etc.) ? Par quels moyens peut-on accroître l’indice de circularité au Québec ?

Immobilier collectif

L’accroissement du parc de logement non-lucratif est, à multiples égards, la pierre angulaire d’une sortie durable de la crise du logement.

Au-delà de cet enjeu dans lequel l’économie sociale doit jouer un rôle clé, plusieurs questions se posent sur le plan de la protection du patrimoine bâti et de l’aménagement du territoire. Quels outils de financement doivent être développés? Quelles sont les solutions durables pour la protection du patrimoine ? Quelles alliances pourraient augmenter le pourcentage du parc locatif en économie sociale ?

culture

Le milieu culturel vit de grands bouleversements, autant dans la production de l'offre culturelle que dans la manière de distribuer et consommer la culture.

Plusieurs stratégies sont en cours d’essais dans un objectif d’accroître l’accès à une offre culturelle et d’information pertinente et de qualité: mutualisation de matériel et d'installations, partage de données entre salles de spectacles, etc. Quelles initiatives collectives doivent être soutenues afin de souligner et bonifier l’importance de la culture dans la vitalité territoriale ? Comment souligner le rôle de la culture comme pôle de vitalité économique régionale ?

Équité et emploi

La pénurie de main-d'œuvre entraîne une augmentation des coûts pour toutes les interventions, qu'elles soient privées, publiques ou collectives, retardant le progrès social.

Cette situation est particulièrement préoccupante lorsque les secteurs touchés sont ceux sur lesquels reposent nos services sociaux ou ceux qui contribuent de manière significative aux services de proximité et à la qualité de vie des communautés québécoises, notamment au sein des entreprises collectives. Comment pouvons-nous valoriser les emplois en économie sociale ? Comment pouvons-nous améliorer les milieux de travail pour assurer la contribution de centaines de milliers de Québécoises et Québécois, tout en favorisant une plus grande équité entre les genres ?

Gouvernance locale

L’économie sociale offre des solutions concrètes aux problèmes les plus urgents des municipalités.

Des politiques et des mesures structurantes en économie sociale sont mises en place un peu partout au Québec afin de construire la relation entre le public et le collectif. Comment faire en sorte que ces politiques et pratiques en économie sociale inspirent davantage de gouvernements locaux à adopter des mesures qui faciliteront le développement des entreprises d’économie sociale et les solutions qu’elles offrent ? Comment intégrer le réflexe collectif dans le développement régional ?

Relève entrepreneuriale

Sachant qu’un grand nombre de petites et moyennes entreprises (PME) québécoises fermeront dans les prochaines années faute de repreneur, la relève entrepreneuriale constitue un défi majeur pour la vitalité économique et territoriale du Québec.

Une des stratégies pour remédier à cette dévitalisation est celle du repreneuriat collectif, sous forme coopérative ou OBNL. En parallèle, l’entrepreneuriat collectif est considéré, notamment chez les jeunes comme une façon d’entreprendre dans plusieurs secteurs, particulièrement en raison de son impact social. Comment faciliter l’émergence de nouvelles entreprises collectives ? Comment s’assurer que les entreprises québécoises, qu’elles soient privées ou collectives, demeurent au Québec au profit des Québécoises et des Québécois ?

L'initiative

La grande tournée vers le Sommet de l’économie sociale 2025  —  une occasion unique d’unir les forces du mouvement de l’économie sociale, partager les meilleures pratiques et concrétiser des innovations qui transformeront le mouvement.

2023
tournée

Mobiliser les acteurs économiques, sociaux et politiques afin de faire émerger les innovations collectives qui offrent des solutions aux enjeux des Québécoises et Québécois.

Encourager les innovations qui ont le potentiel d’être étendues, transférées ou transformées en nouvelles alliances, politiques publiques ou changements règlementaires et législatifs.

Réaffirmer, d’une voix commune, les ambitions du mouvement en tant que 3e pilier du développement économique québécois.

2025
sommet

Définir et mettre à exécution des solutions collectives aux défis communs, et ce, au bénéfice de tout le Québec.

Renforcer notre identité et notre capacité d'agir comme mouvement.

Annoncer des alliances, des engagements et de nouvelles initiatives, émanant de la tournée nationale et des travaux, qui favoriseront le mouvement de l’économie sociale, les entreprises collectives elles-mêmes, et ultimement les Québécoises et Québécois, en plus de répondre aux enjeux du Québec.